FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Alors que Poutine bombarde Daech, Obama bombarde MSF...

Le 24 mars à 00:03

Par Karel Vereycken

Lundi 12 octobre 2015 - L’organisation médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF) condamne dans les termes les plus forts le bombardement aérien de son hôpital de Kunduz, en Afghanistan.

Douze membres du personnel et au moins sept patients, dont trois enfants, ont été tués ; 37 personnes ont été blessées, dont 19 membres de son personnel. Cette attaque constitue une violation du droit international humanitaire.

Toutes les indications pointent actuellement que le bombardement a été mené par les forces internationales de la Coalition. MSF demande que la celle-ci rende des comptes complets et transparents sur ses activités de bombardements aériens, sur Kunduz, le samedi 3 octobre au matin.

JPEG - 37.1 ko

MSF demande également qu’une enquête indépendante soit menée afin d’établir clairement les responsabilités sur cette attaque.

Via les réseaux sociaux, MSF a également appelé à ce que son appel à une enquête indépendante soit relayé le plus possible. Son président parle d’une présomption de crime de guerre.

« Cette attaque constitue une violation du droit international humanitaire », a déclaré Meinie Nicolai, présidente de MSF. « Nous exigeons une transparence totale des forces de la Coalition. Nous n’accepterons pas que ces dizaines de victimes soient considérées comme de simples "dommages collatéraux" ».

Un général américain à Washington a prétendu que l’hôpital de MSF avait été pris pour cible « par erreur ».

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€