FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Congrès US : un projet de loi pour rétablir Glass-Steagall !

Le 23 août à 10:08

Samedi 5 janvier 2013 - Nos collègues de l’EIR et du LaRouche PAC nous l’ont appris hier, la députée démocrate Marcy Kaptur et le républicain Walter Jones ont introduit au 113ème Congrès (qui ouvrait jeudi) une proposition de loi pour rétablir le Glass-Steagall Act de Franklin Roosevelt. Le précédent projet introduit lors de la session précédente avait rassemblé 84 co-signataires mais n’avait pu franchir le cap de la Commission des finances dû à l’opposition d’Obama et de Wall Street. L’existence de ce texte de loi HR 129 est d’une importance capitale dans le combat que nous menons en France contre le simulacre de réforme bancaire et pour une vraie séparation entre banques de dépôt et de crédit d’une part, et banques d’affaires et de marché de l’autre.

Le texte de HR 129 n’est pas encore publié par la Bibliothèque du Congrès mais sera similaire à sa version précédente [1] qui proposait de rétablir la séparation pure et dure du Glass-Steagall Act de 1933. Ce texte de loi vise à « abroger certaines provisions du Gramm-Leach-Bliley Act et à raviver la séparation entre banques de détail et maisons de titres, comme stipulée dans la loi bancaire de 1933, la ’loi Glass-Steagall’ ». Selon nos collègues du LPAC menant campagne auprès des parlementaires américains, HR 129 devrait recueillir rapidement un fort soutien.

Le LaRouche PAC est pleinement mobilisé pour que le Glass-Steagall soit adopté en urgence par le Congrès, et pour qu’un équivalent de HR129 soit introduit très vite au Sénat. Comme l’a relevé le Huffington Post hier, l’arrivée des deux nouveaux sénateurs démocrates pro-Glass-Steagall Angus King et Elizabeth Warren, semble ouvrir la voie à une telle éventualité.

Le rétablissement urgent de la séparation Glass-Steagall des deux côtés de l’Atlantique est de la plus importance face à la politique de renflouement hyperinflationniste menée par les banques centrales et la possibilité d’effondrement des marchés à tout instant. L’enjeu de toute réforme bancaire est de couper les banques des marchés et de reprendre le contrôle public de l’émission monétaire.

Source : Solidarité & Progrès

Signez l’« Appel à un Glass-Steagall global »

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€