FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

En Allemagne, Big Brother Obama rappelle les méthodes du juriste nazi Carl Schmitt

Le 11 décembre à 03:12

Vendredi 19 juillet 2013 - Dans une lettre ouverte au Financial Times de Londres hier, Constanze Stelzenmueller, une journaliste senior de l’hebdomadaire allemand Die Zeit, actuellement employé par le think-tank atlantiste allemand German Marshall Fund, s’est attaquée violemment aux programmes d’espionnage de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) et du Centre global des communications britannique (GCHQ).

Rien de plus légitimé de critiquer ces pratiques, écrit-elle, surtout en Allemagne où ses compatriotes abhorrent l’Etat secret pour avoir fait l’expérience de la Gestapo et ensuite de la Stasi (services secrets d’Allemagne de l’Est). « C’est pourquoi nous n’aimons pas les caméras en circuit fermé. C’est également pourquoi notre Cour constitutionnelle a consacré le droit fondamental à la protection des données personnelles, et déclaré illégal pour l’Allemagne l’application des directives de l’UE sur le stockage préventif des données. »

Concernant le GCHQ, elle écrit : « Il n’est pas toujours simple de comprendre où nos amis britanniques tracent la ligne entre la liberté et la sécurité. »

A propos de la « guerre perpétuelle au terrorisme », qui a servi à justifier les programmes de surveillance de la NSA et du GCHQ, Stelzenmueller rappelle, comme conclusion à son article : « L’expression ’guerre perpétuelle’ rappelle aux Allemands que le partisan le plus influent de la guerre sans fin – et d’un exécutif sans entraves – était Carl Schmitt, le principal juriste d’Hitler. Il est temps que nous renversions la montée du pouvoir exécutif. »

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€