FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Eric de Keuleneer en défense de Glass-Steagall

Le 11 décembre à 20:12

15 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) — Dans une interview exclusive accordée à Nouvelle Solidarité, l’économiste belge Eric de Keuleneer, professeur à la Solvay Business School de l’Université libre de Bruxelles (ULB), passe en revue un certain nombre de comportements peu acceptables qui caractérisent malheureusement la plupart des banques d’affaires aujourd’hui : abus de position dominante, désinformation, conflit d’intérêt gigantesque, fausse indépendance des analystes et des agences de notation, fusions et acquisitions abusives, rien n’échappe à son regard.

Pour le banquier hétérodoxe De Keuleneer, « Le système actuel, tel qu’il est caricaturé et déformé par la sphère financière, ne peut pas survivre ». A moins de rétablir un minimum d’honnêteté et de principes. Parmi ceux-là, celui d’une séparation entre les différents métiers de banque, telle qu’elle existait dans la loi originale Glass-Steagall de 1933 lui apparaît comme une première mesure de salut. 

Pour lire l’ensemble de cet interview :

Eric de Keuleneer : « Il faut au moins un "double Glass-Steagall" »

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€