FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Hausse des prix : c’est la spéculation, imbécile !

Le 17 août à 17:08

13 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’un discours à New York le 9 juin, le président de l’agence de régulation des marchés de matières premières (CFTC, dont l’essentiel de la mission est de surveiller les bourses de Chicago où nos agriculteurs sont contraints de négocier leur production avec les spéculateurs) est enfin sorti de son silence complice, alors que la hausse des prix alimentaires devient meurtrière de par le monde.

Gary Gensler a reconnu, par exemple, que 90% des contrats à terme et des dérivés « longs » (qui jouent sur l’inflation) sur le blé sont échangés par des opérateurs n’ayant aucun lien avec la production ou la distribution des denrées alimentaires. Il en va de même pour le pétrole puisque 88% des contrats à terme et produits dérivés sont sous contrôle de financiers sans lien avec la production ou la vente. Si cette réalité est déjà connue des gens lucides, Gensler a par contre annoncé à la surprise générale que la CFTC allait rendre publique la liste des principaux spéculateurs financiers « d’ici la fin du mois ».

La situation est donc clair, comme l’a résumé Lyndon LaRouche, qui vient d’appeler au blocage immédiat des prix alimentaires : « Soit l’on stoppe les spéculateurs en établissant un contrôle des prix, soit ils se feront lyncher sur la place publique ».

Le 7 juin, la FAO rapportait que sur les douze derniers mois, les prix mondiaux du blé ont plus que doublé, que cette hausse pour l’ensemble des céréales est de 69%, et que l’indice général des prix alimentaires est en hausse de 37%. En France, 60 millions de consommateurs indique que cette hausse s’est déjà traduite par une inflation comprise entre 3 et 20% sur les produits alimentaires de base. En Egypte, le panier alimentaire moyen a vu son prix doublé en un an...

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€