FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

L’Inde appuie l’Argentine dans sa lutte contre les fonds vautours

Le 19 septembre à 22:09

Mercredi 12 novembre 2014 - Dans un entretien à l’agence de presse Noticias Argentinas, l’ambassadeur de l’Inde en Argentine, Amarendra Khatua, a déclaré que la présidente Cristina Fernandez de Kirchner pourra « toujours compter » sur le soutien de l’Inde dans sa bataille contre les fonds vautours, ainsi que pour son appel à réformer le système financier international.

Khatua a également réitéré l’appel de son gouvernement en faveur de l’intégration de l’Argentine au sein des BRICS, tout en précisant que les formalités de l’adhésion prendraient un certain temps.

JPEG - 120.4 ko
Au centre de la photo, l’ambassadeur de l’Inde en Argentine, Amarendra Khatua en discussion avec les autorités argentines.
Crédit : Télam

L’assaut des fonds vautours contre l’Argentine « est entièrement lié à la réforme du système financier international », et même si les BRICS forment un front uni, « il n’est pas simple de changer un système intégré aux intérêts des pays développés », a ajouté l’ambassadeur, tout en constatant que « l’imperméabilité » à la réforme de ce système d’après-guerre a conduit les pays en voie de développement à créer les propres institutions, telles la Nouvelle banque de développement des BRICS ou autres mécanismes de financement régionaux alternatifs.

« Dans le système actuel », a poursuivi l’ambassadeur, « les pays aux prises avec des problèmes de dettes n’ont aucune autre option, une situation qu’exploitent les fonds vautours ». Comment s’y opposer ? Il faut réformer les agences de prêt multilatérales, mais les pays en voie de développement doivent créer leur propre cadre institutionnel afin de pouvoir négocier dans une position de force. Il a aussi souligné que des accords bilatéraux entre les Etats-Unis et l’Argentine sont nécessaires, étant donné que le système judiciaire américain est impliqué dans la dispute avec les fonds vautours. « L’inde est avec l’Argentine sur ces deux points, et c’est pourquoi nous avons voté du côté de l’Argentine » en faveur de la résolution de l’ONU pour la création d’une convention internationale devant réglementer la réorganisation des dettes souveraines, sans l’interférence des fonds vautours, a-t-il expliqué.

L’ambassadeur a par ailleurs confirmé que l’Inde soutenait la position argentine sur les îles Malouines, et demandé au gouvernement britannique de se montrer sérieux sur cette question et d’entamer des négociations.

L’approfondissement des relations entre l’Inde et l’Argentine a été confirmé par la visite à Buenos Aires, fin octobre, d’un groupe de responsables de gouvernement indien, ainsi que de sept parlementaires nouvellement élus. La délégation a discuté d’une coopération accrue dans les secteurs de l’industrie alimentaire, pharmaceutique et aérospatiale.

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€