FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

L’UE est « prête à utiliser la force militaire »

Le 23 août à 15:08

Samedi 8 février 2014 - Dans son discours d’ouverture le samedi 1er février à la Conférence de Munich sur la sécurité, le président (non-élu) du Conseil de l’Union européenne (UE), Herman Van Rompuy, après avoir exprimé tout son soutien et sa sympathie pour les « manifestants » ukrainiens (En réalité des néo-nazis), a souligné que :

« Certaines personnes pensent que les Européens sont naïfs ; que nous préférons la carotte au bâton. Maintenant, je ne dis pas que parfois, nous ne pouvons pas jouer des poings plus fortement.

Je sais que l’UE est souvent vue comme une sorte de Florence Nightingale – après tout, nous sommes le plus grand donateur pour le développement et l’aide humanitaire. Mais nous n’envoyons pas que des infirmiers et des nutritionnistes, nous envoyons aussi des juges et des policiers, des soldats et des Marines. En fait, nous venons juste de décider d’envoyer, en principe, environ 600 troupes à Bangui. Elles travailleront côte à côte avec celles de la France. »

En vérité, ce serait la première fois depuis leur création en 2007, qu’une unité militaire de l’EU Battle Group (EUBG) serait déployée sous le commandement direct du Conseil de l’Union européenne.

« Nous préférons clairement les solutions diplomatiques », mais, a menacé Van Rompuy, « nos pays sont prêts à utiliser la force militaire si nécessaire. »

Comme l’avait dénoncé Helga Zepp-LaRouche il y a plusieurs années, l’UE et l’Otan sont en train de s’intégrer pour devenir un seul Empire.

Dans son invitation à la réunion du Conseil de l’UE des 19 et 20 décembre, Van Rompuy a annoncé aux chefs d’Etat et de gouvernement que : « Avant notre première session de travail, le Secrétaire général de l’OTAN partagera avec nous quelques réflexions avant le débat thématique que nous aurons sur la politique de défense. J’aimerais en effet que nous ayons une discussion stratégique sur l’un des plus importants défis actuels dans le domaine de la défense : que devrions-nous faire, en tant qu’Union et États membres de l’UE, pour conserver et développer les capacités qui sont critiques pour notre défense et notre sécurité, et comment pouvons-nous encourager plus de coopération pour atteindre cet objectif ? Après la discussion, nous adopterons la partie correspondante des conclusions. »

Van Rompuy, pour conclure, a précisé que : « dès cette année, les Européens lancerons un nouveau programme commun de défense, pour des drones de pointe, la communication satellite, la cyber défense et le ravitaillement aérien en carburant. C’est le début d’un processus. Tous ces outils : au service des intérêts et de la sécurité de l’Europe. »

Évidemment, vous n’êtes pas obligés de le croire...

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
À lire aussi
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€