FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

La BCE cherche à asphyxier Chypre

Le 12 décembre à 13:12

Samedi 23 mars 2013 - Suite au rejet du plan de sauvetage de l’Union européenne et du FMI par le Parlement chypriote, la Banque centrale européenne (BCE) a sorti, rapporte le Figaro, « son arme de dissuasion massive : le blocus monétaire ».

« Les liquidités d’urgence de la BCE ne sont disponibles que pour les banques solvables, or les banques chypriotes ne sont pas solvables tant qu’elle ne seront pas recapitalisées rapidement », a indiqué Jorg Asmussen, l’un des membres du directoire de la BCE. Cette récapitalisation est la raison d’être du plan de sauvetage de la Troïka. Or, ce plan n’est rien d’autre qu’un coup de matraque d’une violence inouïe à l’égard de la population chypriote, comme si elle était responsable du comportement des banques que l’UE, le FMI et la BCE se refusent obstinément à soumettre, depuis la crise de 2008, à toute forme de régulation effective.

Résultat : en raison du manque de liquidité, les autorités de l’Ile doivent laisser les banques fermées, même si la population peut retirer des sommes en-deçà d’une certaine limite aux guichets automatiques... jusqu’à ce qu’il reste du cash disponible. Une manière de punir la population pour avoir osé protester contre une tentative de hold-up en complet trois pièces, pour reprendre l’expression de Jacques Cheminade dans son dernier éditorial :

« On voyait la crise chypriote depuis longtemps venir mais l’Europe est devenue incapable d’anticiper. Et lorsque cette crise a éclaté, plutôt que de briser avec la règle du jeu du vol financier organisé, la Troïka décide, avec le soutien de notre gouvernement, de violer la garantie des dépôts en espérant saisir 5,8 milliards d’euros. Ces mœurs de pickpocket en complet trois pièces allient l’outrage à l’incompétence. Le signal envoyé est que notre argent n’est plus à l’abri dans un coffre de banque et que la Banque centrale européenne ne contrôle plus la situation. »

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€