FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Le Foreign Office se prépare à la fin de l’euro et au début des émeutes

Le 24 août à 01:08

28 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Selon le quotidien conservateur britannique Daily Telegraph, le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni (Foreign Office) vient de dépêcher des instructions aux ambassades britanniques des pays membres de la zone euro pour dresser des plans de contingence offrant secours et assistance aux expatriés britanniques en cas d’éclatement de la zone euro.

« En privé , écrit le journal , des ministres britanniques avertissent que la fin de l’euro, jadis impensable, devient actuellement de plus en plus plausible.

« Les diplomates se préparent à aider les Britanniques vivant à l’étranger en cas d’effondrement bancaire et même en cas d’émeutes résultant de la crise de la dette. Le Trésor britannique a confirmé au début du mois qu’une planification d’urgence est en cours. »

« (…) Des instructions récentes du ministère des Affaires étrangères aux ambassades et consulats ordonnent la préparation de plans d’urgence pour des scénarii extrême, y compris d’émeutes et de troubles sociaux »
.

Evoquant le chaos qui s’installe en Grèce et qui menace l’Espagne et l’Italie, les autorités anglaises estiment qu’on ne doit plus exclure le pire : « Les diplomates [anglais] ont également reçu ordre d’envisager une assistance à des dizaines de milliers de citoyens britanniques dans des pays membres de la zone euro confrontés aux conséquences d’un effondrement financier, qui les empêcherait d’accéder à leurs comptes bancaires ou à des retraits d’argent liquide ».

En effet, certains analystes britanniques estiment que « le choc provoqué par la fin de l’euro peut balayer tout le système financier, empêchant les banques de fournir du cash aux distributeurs et plongeant dans la faillite les entreprises qui dépendent de crédit bancaire », précise le Telegraph.

« La Financial Services Authority [l’Autorité des marchés financiers outre-Manche] a également adressé un avertissement aux banques britanniques en leur demandant de se préparer à l’éventualité de la fin de l’euro ».

La seule chose que le Foreign Office semble omettre, c’est que la City de Londres est le centre du système financier international dont l’euroland n’est qu’une dépendance...

Source : Solidarité et Progrès

Rejoignez nous ! Signez notre Appel urgent pour un Glass-Steagall global

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
À lire aussi
Ligne de métro
Le 7 septembre 2011 à 20:09

Notre programme

 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€