FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Le chef d’état-major américain somme Israël à ne pas frapper l’Iran

Le 13 décembre à 06:12

Le 20 février 2012 (Nouvelle Solidarité) – Dans une interview sur CNN le 19 février, le Chef d’état-major interarmées des États-Unis, le Général Martin Dempsey, a déclaré qu’Israël ne devrait pas attaquer l’Iran, et que les États-Unis ne devraient pas armer l’opposition syrienne.

« Je pense qu’il est prématuré de prendre une décision d’armer le mouvement d’opposition en Syrie, parce je défierais quiconque d’essayer d’identifier pour moi le mouvement d’opposition à l’heure actuelle en Syrie. Et lassez-moi élargir le sujet un peu. La Syrie est une arène en ce moment où tous les divers intérêts essaient d’intervenir. Ce que je veux dire par là est que vous avez de grandes puissances qui sont impliquées. La Turquie a clairement un intérêt, un intérêt très important. La Russie a un intérêt très important. L’Iran a un intérêt. Et ce que nous voyons en cours n’est pas seulement ces pays, en fait peut-être pas tous ces pays de toute manière, mais nous voyons divers groupes qui peuvent penser que la question en jeu est une compétition entre Chiites et Sunnites pour le contrôle de la région. »

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait d’une attaque préventive sur l’Iran, il a répondu : « Je pense qu’il serait prématuré de décider de manière unilatérale que le moment serait venu pour une option militaire de notre part. Je pense que les sanctions économiques et la coopération internationale que nous avons pu réunir autour des sanctions commence à avoir un effet. Je pense que notre action diplomatique à un effet sur notre niveau de préparation. Je veux dire que nous devrions être préparés de toute manière. Et ceci inclus, pour la plus grande partie à ce point-ci, d’être préparés d’un point de vue défensif. »

Sur les dirigeants de Téhéran, il a ajouté : « Je peux vous dire que j’ai été confronté à cette question depuis que je suis arrivé au Commandement central en 2008. Et nous sommes de l’opinion que le régime iranien est un acteur rationnel. Et c’est pour cette raison, je pense, que nous pensons que la voie sur laquelle nous sommes engagés est la voie la plus prudente en ce moment. »

Le Jerusalem Post ajoute que Dempsey a dit qu’une attaque israélienne sur l’Iran serait « déstabilisante et n’accomplirait aucun de leurs objectifs à long terme... Il n’est pas prudent de décider d’attaquer l’Iran. » Mais il a ajouté qu’il n’avait pas nécessairement réussi à convaincre les Israéliens sur ce point.

Précisons cependant, en ce qui nous concerne, que la politique de sanctions économiques que préconise Martin Dempsey et Alain Juppé en France, si elle a l’apparence d’être moins violente que des frappes unilatérales, conduit irrémédiablement au même résultat : celui d’une guerre contre l’Iran et au-delà, la Russie et la Chine. Seule une politique de développement mutuel, dans le cadre d’une refondation du système financier international, permettra d’éviter le pire.

Source : Solidarité et Progrès

SIGNEZ L’APPEL URGENT POUR UN GLASS STEAGALL GLOBAL

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€