FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Le facteur synarchique hier et aujourd’hui

Le 19 août à 20:08

s’ils le voulaient, pourraient les résoudre en adoptant une méthode similaire à celle de Roosevelt dans les années 30. Dans le cas des Etats-Unis, le gouvernement doit faire appel au Préambule de la Constitution fédérale, stipulant que face à une crise, le gouvernement est tenu de défendre la souveraineté nationale et l’intérêt général de la population.

« Cependant, à l’époque, certains n’étaient pas d’accord avec Roosevelt comme d’autres ne sont pas d’accord avec moi aujourd’hui. Les banquiers qui défendent le synarchisme tendent à dire qu’en temps de crise financière générale, il faut justement empêcher le gouvernement d’appliquer ce principe du Préambule de la Constitution. (...) En effet, depuis la Révolution française de 1789, chaque fois qu’un gouvernement est confronté à une menace d’effondrement systémique (...), certains cercles bancaires de type vénitien brandissent l’arme politique que l’on appelle aujourd’hui le synarchisme, alléguant que les banquiers doivent être payés et faire du profit, quel que soit le nombre de personnes qui doivent mourir pour garantir que des entités comme Bechtel ou Halliburton reçoivent leur argent. »

La conclusion de LaRouche, dans ce texte diffusé à grande échelle aux Etats-Unis, notamment dans les rangs démocrates, c’est que les Américains doivent se choisir un candidat présidentiel qui agira selon la tradition de Franklin Roosevelt. Dans cette optique, « pour l’heure, je suis le seul candidat présidentiel qui réponde à ce critère. »

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€