FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Législatives françaises : deux responsables d’Agora Erasmus lancent leurs candidatures

Le 21 novembre à 23:11

En France, dans la lancée de la campagne présidentielle de Jacques Cheminade, Solidarité et Progrès présente une centaine de candidats aux élections législatives pour continuer de défendre l’idée d’un monde sans la City ni Wall-Street.

Karel Vereycken, fondateur d’Agora Erasmus et Guillaume Dubost, son président, ont décidé de rejoindre cette bataille en présentant leur candidature pour les français établis à l’étranger. Ainsi les français vivant en Belgique, au Pays-Bas et au Luxembourg pourront voter Cheminade en votant pour Guillaume Dubost. Voici leur profession de foi.


 

PDF - 1.6 Mo

Guillaume DUBOST, candidat d’Agora Erasmus (rattaché à Solidarité et Progrès)
pour la 4ème circonscription des Français de l’étranger (Belgique/Pays-Bas/Luxembourg)

Suppléant : Romain DROUILLON

Site de campagne

Compte twitter

Un monde sans la City ni Wall Street

Lors de la présidentielle, Jacques Cheminade a clairement indiqué comment sortir de la crise par le haut (voir au verso), et on a voulu le faire passer pour un homme isolé. Pourtant, avec d’autres, je partage ses idées. C’est pourquoi, avec mon suppléant Romain Drouillon, j’ai rejoint les 100 candidats portant les couleurs de Solidarité & Progrès lors des élections législatives du 3 juin 2012.

Faire sauter le verrou financier

Le monde de la finance est en faillite, même le FMI le reconnaît, estimant que les banques européennes sont assises sur 3800 milliards de dollars de pertes. Dans sa désintégration, il détruit la substance de nos sociétés et pour survivre, il n’hésite pas à faire chanter nos États afin qu’ils payent leurs dettes souveraines et libéralisent toute l’économie, droit du travail inclus.

Couper les banques en deux, tous les experts le souhaitent, comme le montrent les propositions de loi en Belgique (2010), aux Etats-Unis (2011) ou en Italie (2012) mais les lobbies bancaires s’y opposent avec virulence. Il faut donc des députés exigeants et tenaces pour mener cette chirurgie nécessaire.

Investir dans le futur

Le défi mondial pour 2050 c’est d’accueillir dignement au moins 9 milliards d’individus, avec une énergie dense, sûre et respectueuse de l’environnement. Les projets en physique nucléaire auxquels la France participe, sur les réacteurs au thorium (CNRS – Grenoble), la transmutation des atomes (Myrrha – Belgique) ou les radio-isotopes médicaux (Petten – Pays Bas), sont des exemples à soutenir par un système de crédit public.

Montrer l’exemple

Dans ce moment à saisir, suite aux engagements de François Hollande, le monde entier attend que la France soit au rendez-vous pour un sursaut contre la féodalité financière. Si je suis élu le 17 juin j’agirai avec cette intention, mais pour cela, vous devez voter pour moi.

 


 

PDF - 1.4 Mo

Karel VEREYCKEN, candidat de Solidarité & Progrès pour la 1ère circonscription des Français de l’étranger (Etats-Unis/Canada)

Suppléante : Dominique REVAULT D’ALLONNES, 63 ans, professeur honoraire de lycée professionnel et expert hôtelier au Bureau international du travail (BIT).

Site de campagne

Compte twitter

Une France-Amérique sans Wall Street ni la City

Né en 1957 en Belgique, je travaille depuis trente ans auprès de Jacques CHEMINADE comme directeur de publication de Nouvelle Solidarité, le journal de Solidarité & Progrès. Avec une centaine d’autres candidats, je porte ses couleurs lors de cette élection où il ne s’agit ni de postuler à une ambassade, ni de défendre tel ou tel privilège des Français de l’étranger. Les servir, c’est devenir un député exigeant et tenace, déterminé à mettre de l’ordre dans un système financier mondial qui nous entraîne dans sa propre chute et la guerre.

François Hollande a été élu pour mettre fin à l’austérité mortifère imposée par une « finance sans visage ». Afin qu’il tienne parole, j’œuvrerai des deux rives de l’Atlantique en faveur du rétablissement immédiat du Glass-Steagall Act, une loi de séparation bancaire imposée en 1933 par Franklin Roosevelt et à la Libération en France (explication au verso).

Si l’on fait sauter ce « verrou financier », on pourra enfin se concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire les investissements d’avenir et les générations à venir : industrie, espace, nucléaire du futur, transports rapides, biotechnologies, etc. 

Aujourd’hui, je suis fier d’être un ami de l’économiste Lyndon LaRouche dont j’admire le courage et l’intransigeance. Lorsque ce dernier, suite à un procès truqué, fut incarcéré, le père de ma suppléante, le général Jean-Gabriel Revault d’Allonnes, compagnon de la Libération et ami de LaRouche, bravant tous les tabous du conformisme politique et intellectuel, a tenu à lui rendre visite et à le soutenir dans cette épreuve.

Parfois prises d’orgueil et encouragées en cela par leurs ennemis communs, la France et l’Amérique se disputent souvent en vain. Mais aux heures décisives, que ce soit à Yorktown ou sur les plages de Normandie, nous nous retrouvons côte à côte pour éradiquer l’Empire britannique et ses avatars oligarchiques. Voter pour moi c’est rallumer la flamme de cette Résistance et poser les bases d’une nouvelle ère de paix et de prospérité partagée.


 

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€