FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Lyndon LaRouche émet une prévision générale sur l’effondrement du système

Le 12 décembre à 07:12

22 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – Des deux côtés de l’Atlantique, les évènements menant à l’inévitable effondrement du système monétaire et financier, s’accélèrent. Dans cette déclaration publiée hier, Lyndon LaRouche nous livre sa prévision générale sur la situation :

Nous sommes à deux doigts d’un effondrement en chaîne du système transatlantique et international. La date probable de cet événement, si la loi Glass-Steagall de 1933 n’est pas rétablie de toute urgence, se situerait pour l’instant aux alentours du 10 juillet 2011 ou de toute date à laquelle sera fixée la clôture constitutionnelle des comptes des Etats américains. [1]

Dans tous les cas de figure, le système mondial sera précipité dans un effondrement si la loi Glass-Steagall n’est pas adoptée. [2] Tout ajustement de l’échéance sur quelconques prétextes frauduleux affectant la date exacte de cet effondrement en chaîne, ne ferait que retarder légèrement l’inévitable.

C’est pour cette raison bien précise qu’en repoussant l’éviction du président Barack Obama, la prise de position stupide du Sénat américain nous a mis dans le pétrin. Si le Sénat souhaite faire de moi le « héros populaire » qu’ils craignaient que je devinsse, rien ne leur viendra en aide, à eux comme au système transatlantique, si la direction démocrate échoue à agir sur ce qu’ils refusent de faire.  [3]

C’est une faiblesse mentale bien compréhensible chez ces dirigeants du Sénat par ailleurs respectables. Ils ont été désorientés par la réalité au point qu’ils tendent à assimiler les décisions politiques aux pratiques des compétitions sportives, plutôt que de les considérer comme de graves préoccupations d’un gouvernement pour le destin d’une nation, et des nations. Ainsi ont agit les dirigeants du Sénat lorsqu’ils auraient dû se décider sur la destitution de l’actuel Président. Obsession infantile pour les sports collectifs plutôt que pour le sort des nations.

[1] 47 des 50 Etats américains doivent équilibrer leurs comptes entre le 1er et le 10 juillet, date de fin de leur année fiscale. Hors les déficits se chiffrent partout en milliards de dollars, et de nombreux Etats ne sont toujours pas parvenus à une solution malgré des coupes brutales — ndlr.

[2] Un projet de loi introduit à la Chambre des représentants est actuellement l’objet d’une mobilisation nationale menée le LaRouche PAC et une partie de la base démocrate et syndicale du pays. Voir notre page spéciale Glass-Steagall — ndlr.

[3] Mis en cause par la Chambre des représentants sur l’inconstitutionnalité de l’intervention militaire en Libye, Barack Obama bénéficie d’une opération de sauvetage désespérée menée par les leaders démocrates du Sénat, effrayés par la portée politique d’une destitution, à commencer par le crédit que cela apporterait à LaRouche. Voir les articles Guerre en Libye : Le Watergate d’Obama et Acculée, la Présidence Obama veut s’en prendre à Lyndon LaRouche — ndlr.

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€