FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Medvedev prend des mesures militaires stratégiques contre les provocations de l’OTAN

Le 16 août à 19:08

28 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – L’escalade mondiale vers un conflit nucléaire se poursuit, portée par les provocations anglo-franco-américaines contre la Syrie et l’Iran. Lors d’une allocution télévisée spéciale, le Président russe Dimitri Medvedev, qui sait son pays être la cible derrière cette opération, a annoncé une série de mesures de défense stratégique contre les forces de l’OTAN. En effet, la Présidence Obama a récemment relancé le projet Bush-Cheney de Bouclier antimissile en Europe de l’Est, et refuse de fournir aux Russes les garanties que ce système n’est pas destiné à annihiler sa force de dissuasion nucléaire. Voici les quatre premières mesures que les forces russes vont appliquer sur le champs :

« Premièrement, j’ordonne au ministère de la Défense de mettre immédiatement en état d’alerte les radars de détection avancée des attaques de missiles, situés à Kaliningrad.

Deuxièmement, la protection des armes stratégiques nucléaires russes sera renforcée, une mesure prioritaire dans notre programme de développement de nos défenses aériennes et spatiales.

Troisièmement, les nouveaux missiles balistiques stratégiques déployés par les Forces des missiles stratégiques et la Marine seront équipés de systèmes avancés de pénétration et de nouvelles ogives à haute efficacité.

Quatrièmement, j ’ai ordonné aux forces armées d’élaborer des mesures pour détruire, si besoin, les moyens d’information et de commande du système de défense antimissile. »


et

« Cinquièmement, si les mesures énumérées ne sont pas suffisantes, la Russie déploiera dans l’Ouest et le Sud du pays des systèmes offensifs modernes, qui garantiront la destruction des installations européennes du bouclier antimissile. Une étape dans ce processus sera le déploiement de missiles Iskander dans la région de Kaliningrad. »

La veille, les Etats-Unis annonçaient (suivis trois jours après par la Grande-Bretagne) leur retrait définitif du traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE), et ne partageront donc plus leurs données militaires avec les Russes. Medvedev a ajouté à la fin de son discours que la Russie pourrait être amenée a se retirer du nouveau traité START. Le lendemain, la Force des missiles stratégiques russes a annoncé que ses futurs engins pourront percer n’importe quel bouclier, et le commandement des Troupes spatiales a déclaré imminente la mise en service de la station radar de Kaliningrad.

Comme y appelle Lyndon LaRouche depuis plusieurs semaines, le seul moyen de désamorcer ce conflit certain, est d’évincer au plus vite l’homme-lige des Britannique à la Maison Blanche, Barack Obama. Avoir un vrai Président français qui ne soit pas à la botte de la politique de guerre de l’Empire britannique ne serait pas un luxe non plus...

Source : Solidarité et Progrès

Pour en finir avec le danger de guerre, changeons le système : Appel urgent pour un Glass-Steagall global

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€