FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Sergueï Pulinets : Une approche multi-paramètres pour la prévision des séismes

Le 13 décembre à 13:12

12 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors du Congrès européen des géosciences qui se tenait à Vienne la semaine dernière, notre collègue allemand Daniel Grasenack-Tente a interviewé le professeur Sergueï Pulinets, directeur du Centre moscovite de suivi ionosphérique à l’Institut Fiodorov de géophysique appliquée.

Le professeur Pulinets s’est spécialisé dans la recherche des signaux avant-coureurs aux grands séismes, un champs d’investigation dont les principaux protagonistes mondiaux étaient réunis à Vienne, en marge de ce Congrès. Dans cette interview, il montre l’approche qui permet d’arriver à des prévisions sismiques, ce qui nécessite d’étudier les phénomènes physiques et chimiques à l’oeuvre depuis la croûte terrestre jusqu’aux plus hautes couches de l’atmosphère.

En présentant ce vaste champ d’exploration, il s’étonne que l’humanité ne recourt pas plus à la connaissance déjà établie dans ce domaine. En effet, il explique que des prévisions sérieuses peuvent être réalisées pour le Japon, la Californie, le Mexique et la Méditerranée avec une équipe de seulement dix personnes. Il précise que les technologies actuellement déployées sont déjà suffisamment sophistiquées pour pouvoir réaliser ces bulletins d’alerte : ce n’est qu’une question d’absence de soutien, financier et humain, si des milliers de gens meurent chaque année dans des tremblements de terre qui auraient pu être prévus.

Interview de Sergueï Pulinets, Vienne, le 8 avril 2011 (50mn - en anglais) :


Lire aussi : Congrès des géosciences à Vienne : prévoir les séismes, c’est possible !


 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€