FRNL
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€
   

Un syndicaliste américain découvre les vertus des infrastructures chinoises

Le 11 décembre à 20:12

Jeudi 23 janvier 2014 - Revenant d’un voyage en Chine, le président de la principale centrale syndicale américaine AFL-CIO, Richard Trumka, a annoncé dans une conférence de presse le 14 janvier que son organisation allait initier une campagne importante au Congrès en défense d’une grande politique d’investissement dans les infrastructures de base.

Après avoir présenté une longue série de statistiques sur l’état de décrépitude des routes, ponts et chemins de fer américains, sans parler de l’absence totale de nouveau projets, il a expliqué que les Etats-Unis avaient besoin de « nouvelles opportunités et de défis pour créer des emplois et la base d’une nouvelle prospérité ». Il a mentionné le besoin urgent de moyens de transport de masse dont les autoroutes, les trains à grande vitesse et les aéroports, sans oublier le domaine énergétique.

Par rapport à son voyage en Chine, il a expliqué que le développement des trains à grande vitesse dans ce pays au cours des cinq dernières années fait apparaître un contraste saisissant avec la situation aux Etats-Unis, qui n’ont toujours pas, malgré une annonce en ce sens en 2010, construit un seul kilomètre de voie rapide !

PNG - 230.1 ko
Chine : carte du réseau ferroviaire à grande vitesse

Aujourd’hui, a-t-il fait remarquer,

« les trains à grande vitesse chinois transportent plus de passagers que le système aérien américain ! »

Il conclu que les Etats-Unis sont en train de prendre un important retard dans le développement de l’infrastructure, un investissement vital pour maintenir l’économie. « Pour concurrencer la Chine, l’Inde, l’Allemagne, nous devons investir, mais notre maigre investissement de la part du gouvernement fédéral ne suffit pas », a-t-il déclaré.

En tout cas, le ton est bien différent par rapport aux discours habituels sur la « relance par la consommation », ou bien « par l’offre », avec lesquels nous enquiquinent les économistes depuis le début de la crise en 2007-2008.

Source : Solidarité & Progrès

 Envoyer à un ami  Nous contacter
 
 
   
  • 55€
  • 1010€
  • 2020€
  • 5050€
  • 100100€
  • 500500€